NZ9.3 – Et pour finir, l’Ile du Nord – N°3 : Grands arbres et autres curiosités !

L’Ile du Nord de la Nouvelle-Zélande ce ne sont pas que des plages et des sols en folie, c’est aussi tout un tas d’autres petites curiosités qui méritent le détour ! Suivez les guides !

POUR COMMENCER, LES GRANDS ARBRES

Tane Mahuta

Le kauri est un arbre dont la réputation n’est plus à faire en Nouvelle-Zélande. Et pour cause ! C’est un des plus grands au monde, sa circonférence pouvant atteindre jusqu’à 16 mètres ! Il a aussi la particularité de pouvoir vivre jusqu’à près de 2000 ans.

Les maoris y ont très tôt vu un intérêt et se sont servis de ce bois pour construire leurs maisons et pirogues, et en ont extrait la gomme pour allumer des feux. Mais ce sont surtout les colons qui ont exploité cette ressource dès leur arrivée en Nouvelle-Zélande , décimant presque intégralement cette espèce.

Aujourd’hui protégé, le kauri n’en est pas moins menacé, pas par les hommes cette fois (pas directement), mais par des maladies dont les causes n’ont pas encore été clairement établies. En attendant il est demandé aux personnes venant admirer ces géants de laver leurs chaussures (avec un produit spécial mis à disposition) et de ne pas s’approcher des racines.

Chez les kauris, le seigneur de la forêt c’est le Tane Mahuta qui se trouve dans la forêt de Waipoua, dans le Northland. Monsieur est le plus gros kauri du monde : 4,4 mètres de diamètre ; 51,2 mètres de haut ; un âge estimé entre 1250 et 2500 ans. La légende maorie considère cet arbre comme les jambes du fils de deux dieux. Il serait donc un lien entre son père le ciel et sa mère la terre.

Dans la série des arbres fous il y a les séquoias géants de la forêt de Whakarewarewa. Le plus haut du domaine mesure 72 mètres ! La promenade dans le parc de Redwoods est vraiment très agréable. Le sol est couvert des épines rougeâtres des séquoias et leur hauteur nous fait nous sentir tout petit !

PROMENADE AU LAC

C’est un peu par hasard que nous sommes arrivés au lac de Waikeremoana. Nous avions roulé toute la journée, il ne faisait pas beau et nous voulions nous poser dans un endroit tranquille. Quoi de mieux qu’un petit camping au bord d’un lac ?

La meilleure vue du lac s’observe depuis le Lou’s Lookout. Une montée rapide dans la forêt donne accès à une plate-forme en haut de la falaise. Vue et vent à couper le souffle !

Lou's Lookout

Et parce qu’un Jeff heureux est un Jeff qui voit des cascades, nous sommes allés aux Papakorito falls. La pluie tombée les derniers jours avait magnifié cette cascade de 20 mètres qui n’en était que plus spectaculaire !

Papakorito Falls

UN VOLCAN UN PEU TIMIDE

Ha… Le Taranaki… Officiellement c’est un volcan qui culmine à 2518 mètres. On nous a dit de lui qu’il est très beau. Majestueux. Et qu’il se reflète merveilleusement dans le lac de Pouakai Tarns. Pour nous ça restera une légende, une masse de nuages qui a vaguement laissé apparaître un volcan pendant 10 minutes…Le mystère reste donc entier.

Taranaki

UN PETIT RETOUR DANS LE PASSE

Sur la route du Coromandel nous nous sommes arrêtés aux gorges de Karangahake, le temps d’un petit voyage dans le passé minier de la région.

On sent rapidement que le lieu a une âme, celle des endroits où beaucoup de choses se sont produites, où beaucoup d’hommes se sont mêlés les uns aux autres. On se rend compte de l’ampleur de l’exploitation d’antan en en visitant les ruines, quelques murs et un wagon.

Karangahake Gorge

Il faut aussi traverser le tunnel d’un kilomètre qui traverse la falaise et qui permettait aux trains d’acheminer l’or récolté.

Tunnel Karangahake Gorge

Mais le plus saisissant c’est sans doute le Windows Walk qui permet de déambuler dans les mines. Une fois au milieu d’un couloir, éteignez votre lampe et laissez vous envelopper par le noir et le silence.

Mine d'or Karangahake Gorge

DES COCHONS SAUVAGES QUI SORTENT D’ON NE SAIT PAS TROP OU

Vous êtes perplexes à la lecture de ce titre ? C’est normal, et ça ne va pas aller en s’arrangeant !

Au détour d’une promenade dans le Coromandel nous avons aperçu au bord de la route des cochons par dizaines. Intrigués, nous nous sommes arrêtés et avons discuté avec un des deux hommes présents. Ce dernier n’a cependant pas su nous dire ce qu’était cet espace aux allures de décharge (déchets, débris, bâtiments abandonnés…). Son discours étant confus nous avons fait quelques recherches sur internet.

Il semblerait que cet endroit soit une sorte de refuge pour protéger les cochons sauvages chassés dans la région. Son propriétaire, Stu, vit apparemment avec ses cochons, dort avec, et, à ce que nous avons vu, marche pieds nus dans leurs excréments. Il se serait chargé de cette mission il y a plusieurs années déjà et accueille chaque jour les touristes curieux…

La mère et son enfant cochon

DES FLEURS ET DES ENCHANTEURS

Si la ville d’Hamilton est des plus classiques, ce n’est pas le cas de ses jardins imaginés et aménagés en partie par les élèves de l’école d’horticulture locale. Ces enchanteurs nous font voyager dans différents univers, pays et époques, depuis les Tudors jusqu’en Chine en passant par un potager et le Japon !

Jardin Botanique d'Hamilton

Ce jardin est une délicatesse difficilement descriptible. Les ambiances sont imaginées avec soin et on sent le dévouement de ceux qui y ont travaillé, qui ont su allier les plantes et fleurs qui se complètent avec harmonie. C’est simplement beau, et fascinant et ça fait du bien.

Si vous passez par là, ne ratez pas le jardin italien et son balcon à la Roméo et Juliette, et l’espace d’inspiration indienne avec ses fleurs de toutes les couleurs.

Balcon Roméo et Juliette

L’Ile du Nord aura donc été pleine de surprises et mérite le détour au-delà de ses plages et volcans ! Restez connectés, la suite arrive bientôt !

Vous voulez plus de photos ?? Cliquez ici !

Si vous n’avez pas encore lu les précédents articles sur l’île du nord :
NZ9.1 – Les plages de l’Ile du Nord
NZ9.2 – Le plateau central de l’Ile du Nord

Pour un résumé en 8min de notre road trip sur l’île du nord, regardez notre vidéo :

1 Commentaire

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    lulu

    Alors encore tellement de chose à publier!!! J’espère que l’acclimatation se passe bien !!bon retour parmi nous et peut-être à bientôt!
    gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *