NZ9.2 – Et pour finir, L’Ile du Nord – N°2 : Ça chauffe dans le plateau central !

En route pour le plateau central de l’Ile du Nord de la Nouvelle-Zélande ! Comme son nom l’indique il s’agit de la partie centrale de l’Ile, entre Rotorua et le Tongariro National Park. Cette région compte plusieurs volcans et paysages atypiques ainsi que des phénomènes naturels étonnants qui donnent une âme particulière aux lieux… On vous embarque, destination le Centre de la Terre !

UN PEU DE MAGIE A ROTORUA

Ce qui frappe le plus lorsque l’on arrive à Rotorua c’est l’odeur… L’activité géo-thermale est particulièrement intense dans cette ville, au détour de certaines rues on peut d’ailleurs observer de l’eau en ébullition sortir tout droit du sous-sol ! Et tout ça, ça fait remonter des gaz à l’odeur douteuse…
Pour se donner une idée de la puissance de ces phénomènes il faut se rendre au Kuirau Park ! En plein centre de la ville la nature s’exprime au travers de bains bouillonnants, de bassins fumants et de soufrières…

Kuirau park Rotorua

Une fois que l’on s’habitue à l’odeur on se laisse vite charmer par Rotorua et tout particulièrement par le village Maori de Ohinemutu. Ce lieu a une âme puissante que l’on ressent immédiatement. Le sol fume un peu partout, l’eau boue. On imagine aisément la surprise des premiers maoris à découvrir ces terres. On comprend qu’ils y aient vu une manifestation de la puissance des Dieux. Encore aujourd’hui, et même en connaissant l’origine de ces phénomènes naturels, on se laisse hypnotiser et on s’émerveille…
On ne peut pas visiter ce village sans s’arrêter devant la beauté de la maison commune dans laquelle se réunissent les maoris pour fêter les grands événements. Les ornements sont en bois sculpté avec une précision époustouflante et quelques détails en paua (coquillage de Nouvelle-Zélande) achèvent ce travail remarquable.

Maison commune Maorie

Vitrail jesus maorie Rotorua

Et puis il y a l’église St Faith… Elle est décorée elle aussi dans le respect des traditions maories. Mais ce qui m’a coupé le souffle surtout c’est son vitrail face à la mer qui représente Jésus en parure maorie arrivant sur terre depuis l’océan. Et, que l’on croit ou non en Dieu ou en Jésus, on ne peut qu’être touché par la force de ces lieux.

LES EAUX SACREES DE WAI-O-TAPU

Entre Rotorua et Taupo se trouve le parc géo-thermal de Wai-O-Tapu, en français « Les eaux Sacrées ». Et pour cause, cet endroit est simplement incroyable ! Pour y entrer il faut compter 32,50$ par personne, mais selon nous ça vaut largement le coût !

Champagne Pool Wai O Tapu

On peut y voir des cratères, des piscines d’eau chaude ou encore des fumerolles et des geysers ! Ce qui m’a le plus étonnée ce sont les couleurs. Le jaune du souffre, le orange de l’antimoine, le blanc de la silice et surtout le vert de l’arsenic. Quand on pense que tout est naturel on ne peut qu’avoir le souffle coupé et se sentir tout petit.

Bain d'arsenic ou bain du diable Wai O Tapu

Pour compléter la promenade du parc il faut se rendre aux piscines de boue (accès gratuit) qui se trouvent un peu plus loin. La boue y est en ébullition et de grosses bulles explosent à la surface et donnent l’impression que la Terre est bien vivante et va nous engloutir !

Bain de boue bouillounant

L’EAU DANS TOUS SES ETATS A TAUPO

D’abord il y a un lac à Taupo, et on ne peut pas le rater, c’est le plus grand de Nouvelle-Zélande ! La promenade depuis le centre ville en offre une jolie vue. Mais pour en profiter plus au calme il faut se rendre à Acacia Bay ! On accède à cette petite crique sauvage après une petite marche dans la forêt. L’effet dépaysant est garanti grâce au silence des lieux et aux doux mouvements de l’eau du lac.

Acacia Bay Taupo

Et puis il y a de l’eau un peu moins calme ! Aux rapides d’Aratiatia on peut voir un barrage ouvrir ses vannes trois fois par jour. L’eau ainsi relachée remplit progressivement les gorges.

Mais le plus impressionnant se trouve aux Huka Falls. Ces chutes de 11 mètres déversent 220 000 litres d’eau en une seconde ! C’est le rétrécissement soudain de la rivière qui passe de 100 mètres à 15 mètres de large qui crée ce phénomène. Regarder ces chutes était presque hypnotisant, une sorte de méditation sur la puissance de la nature.

Huka Falls Taupo

Et enfin, il est impossible de quitter Taupo sans prendre un bain au Spa Park au cœur duquel coule une rivière chaude. Là-bas, on est comme au spa, mais en pleine nature. On s’assoit dans un trou d’eau naturel et on se laisse charmer par le décor fait de plantes grimpantes !

Spa park Taupo

BEAUCOUP DE MAGIE AU TONGARIRO

Le Parc National du Tongariro est le premier parc national créé en Nouvelle-Zélande et le quatrième à voir le jour dans le monde. Il compte trois grands volcans : le Tongariro, le Ngauruhoe et le Ruapehu (la Montagne du destin dans le Seigneur des Anneaux). Il est possible de marcher dans ce parc et la randonnée qui remporte tous les suffrages c’est le Tongariro Alpine Crossing longue de 19,4 kilomètres et qui traverse des paysages hors du commun !

Après trois longues journées à attendre sous la pluie, les géants endormis sont enfin apparus ! Ni une, ni deux nous avons enfilés nos chaussures de randonnée et sommes partis à l’assaut des volcans !

La première partie de ce voyage au centre de la terre est facile et accessible à tous ceux qui voudraient voir les volcans sans aller trop loin. Les premiers kilomètres sont à plat et la vue est déjà incroyable !!

Tongariro Crossing

Pour poursuivre le périple il faut commencer à monter ! Mais la surprise qui attend les courageux de l’autre côté vaut largement l’effort ! De la neige, partout, immaculée. Cette vue est sans doute le plus grand avantage qu’il y a à faire cette randonnée à la fin de l’hiver.

Tongariro Crossing

Puis il faut traverser cette plaine enneigée pour atteindre le bas du Red Crater. Et là c’est vraiment l’aventure qui commence et ça décoiffe, littéralement ! Le vent est surpuissant !! Et le chemin au bord du vide plutôt étroit… Heureusement des câbles ont été fixés à la roche pour nous aider.

Tongariro Crossing

Tout en haut apparaît Red Crater, un volcan qui a laissé la pierre rouge à force de la brûler. Et autour de nous, tout est blanc, rendant le rouge encore plus puissant. C’est magique.

Tongariro Crossing

La descente est aussi sportive que la montée. Les pierres qui recouvrent le cratère forment un sol presque mouvant et il faut se concentrer pour ne pas glisser. La meilleure technique est sans doute celle qui consiste à « surfer » sur les cailloux…

La magie ne s’arrête pas là puisque le parc compte aussi plusieurs lacs. D’abord les Emerald Lakes et leur bleu éblouissant magnifié par le blanc de la neige. Et le Blue Lake ensuite, qui est apparemment splendide lorsqu’il n’est pas gelé.

Tongariro Crossing

Après une dernière plaine à traverser dans la neige nous entamons la dernière partie. Moins spectaculaire elle offre malgré tout une superbe vue sur le lac de Taupo. Un conseil; il vaut mieux commencer depuis le parking de Mgatepopo. Une fois de l’autre côté, au parking de Ketetahi vous pouvez faire demi-tour ou prendre une navette qui vous reconduira au point de départ !

Tongariro Crossing

Le Tongariro Alpine Crossing est sans aucun doute notre plus belle randonnée de Nouvelle-Zélande et sûrement une de nos préférées en général. C’est exactement pour des moments comme celui là que nous aimons randonner. Pour cet instant où l’on découvre le paysage tant attendu. Pour ce frisson à la montée. Pour vivre la montagne. Sentir le vent. Voir ce que tout le monde ne voit pas. Tongariro tu nous as emportés…

Cette partie du voyage sur l’Ile du Nord de la Nouvelle-Zélande est celle que nous avons préféré, celle qui nous a ramené à la montagne ! Le reste du périple nous a malgré tout réservé de belles surprises, vous pouvez en découvrir quelques unes dans le premier article que nous avons publié. Le lien est juste ici !

Et pour voir plus de photos, c’est par ici !

1 Commentaire

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *