Los Angeles en 7 jours

DE SAN FRANCISCO A LOS ANGELES EN CHEVROLET MALIBU

Nous avions décidé de louer une voiture pour parcourir les quelques 600km qui séparent San Francisco et Los Angeles ! Jeff nous a dégoté un carrosse sur le site de SIXT… Une Chevrolet Malibu blanche rutilante !!!! Je sais pas vous, mais nous, nous n’avions jamais mis les pieds dans une voiture si luxueuse et moderne ! Il nous a d’ailleurs fallut un peu de temps avant de comprendre comment tout l’électronique fonctionnait… !

Chevrolet Malibu

Une fois le GPS installé nous avons pris la route sous le soleil. Nous avions pris le parti de longer la côte et de ne pas emprunter l’autoroute, raison pour laquelle le trajet nous a pris deux jours ! Nous avons tellement bien fait… La route était si belle. La Californie dans toute sa splendeur, entre longues plages de sable blanc, falaises, étendues arides et ciel bleu.

Notre périple nous a d’abord conduit à Santa Cruz, une station balnéaire à l’américaine avec sa fête foraine le long de la plage !
Autre ambiance à Monterey qui nous a fait penser à la côte sauvage de Quiberon.

Monterey

En fin de journée nous arrivons à Carmel où nous allons passer la nuit. Nous y avons réservé une chambre dans un hôtel typique de ce que l’on voit des Etats-Unis dans les séries… Les chambres sur deux étages avec une petite cour intérieure et ce que je préfère… la Bible dans la table de nuit ! Ce n’est donc pas un cliché !!
Carmel est réputée pour être une station balnéaire haut de gamme de la côte californienne. Cela vient sans aucun doute de sa beauté, de sa plage sauvage et de son coucher de soleil qui a mis le feu au ciel avec les couleurs les plus incroyables que j’ai jamais vu. La ville est également très mignonne avec toutes ses petites boutiques et ses petits restaurants.

Coucher de soleil Carmel

Comme on adore tout ce qui est typique on a pas pu résister au petit déjeuner proposé par l’hôtel : des gaufres !
Puis il est l’heure de reprendre la route ! Jeff nous conduit à Bixby Creek Bridge, un pont qu’il avait repéré dans des films et des publicités et qui enjambe une crique ! Puis nous passons aux Mac Way Falls, une cascade qui tombe directement dans la mer. Nous sommes tellement heureux d’avoir la chance de voir ces paysages si incroyables, la côte californienne est si belle.

Mac Way Falls

Que serait un road trip sans travaux ? Je vous le demande… Ici la déviation proposée nous a retardé de deux heures, nous empêchant de nous arrêter à Santa Barbara que nous avions prévu de visiter un petit peu… Le point positif c’est que la route que nous avons emprunté nous a conduit au cœur des terres plus arides de la Californie et les paysages y étaient tout autant fascinants.

Cela peut être bon à savoir si vous envisagez de vous rendre à Los Angeles et d’y conduire… Cette ville est envahie par les embouteillages ! Partout, ou presque… et tout le temps, ou presque… Parole de locaux, il faut compter une heure supplémentaire pour tous les déplacements en voiture ! C’est pourquoi il nous a fallut trois heures pour parcourir 60km… !

Heureusement les hôtes de notre Air BnB étaient très chaleureux et accueillants, de quoi nous détendre pour bien commencer notre séjour dans la ville des anges !

JOUR 1

On commence fort en ce premier jour et on file à pieds à Hollywood !! L’heure de marche qui nous attendait nous a montré une facette de Los Angeles que nous ne soupçonnions pas, loin des paillettes et du faste qu’il nous est donné de voir derrière nos écrans. Des sans-abris vivent partout dans les rues de la ville et la pauvreté est clairement maîtresse dans certains quartiers.
Autre particularité dont nous n’avions pas conscience, la moitié de la population de Los Angeles est d’origine hispanique. De nombreuses publicités, documents et annonces sont traduites en espagnol et partout dans la ville on entend parler cette langue.

Avant toute visite nous nous achetons un forfait de téléphone pour avoir accès à internet et au GPS qui nous sera précieux dans une si grande ville (Los Angeles fait environ 12 fois la taille de Paris). Nous achetons ensuite un forfait pour les transports en commun qui nous donne un accès illimité à tous les bus et métros pour 20$ la semaine.

Les choses sérieuses commencent avec un premier arrêt au Hollywood Forever Cemetry. C’est toujours avec intérêt que nous visitons les cimetières des différentes villes que nous visitons, l’ambiance des villes se transmet toujours dans ce dernier lieu de vie de ses habitants. Et ici, les tombes sont extravagantes, dorées, soignées et pour certaines empilées…
En quittant le cimetière nous apercevons le Hollywood Sign entre les palmiers qui ornent (presque tous) les trottoirs de la ville.

Nous arrivons ensuite sur Hollywood Boulevard et son fameux Walk of Fame. Près de 2600 étoiles se succèdent le long de l’artère géante. Passée l’excitation de se trouver dans un endroit si mythique, le lieu nous laisse une impression mitigée. C’est un peu comme si tout était un peu surfait, comme si le faste cachait une misère bien plus grande… Et l’impression se confirme lorsque l’on quitte le boulevard, des sans-abris dorment un peu partout dans la ville…

Cela reste malgré tout extraordinaire d’être ici et d’avoir la chance de visiter tous ces endroits ! C’est presque irréel de déambuler dans ces rues que nous avons si souvent vu à la télévision !

Nous ne résistons pas à la tentation de faire un peu de shopping et notamment au Dolby Theater. En bons touristes que nous sommes nous craquons pour une casquette  »LA » de l’équipe des Dodgers… Oui c’est cliché… Nous sommes faibles que voulez-vous ?

Dolby Theater

Il se fait déjà l’heure de rentrer. Cette ville est si grande et étendue, il faut vraiment prévoir les temps de transport dans l’organisation de la journée… Au risque de ne pas pouvoir faire tout ce que l’on veut !

JOUR 2

Nous filons direction Downtown ce matin, c’est le quartier des affaires, et donc des gratte-ciel ! Si vous ne voulez pas avoir l’impression d’être arrivé dans une ville déserte il est préférable de visiter cette partie de la ville en semaine, Downtown n’est presque composé que de bureaux… Et donc le week-end, il n’y a personne !

Nous déambulons dans les rues sans but précis. Plusieurs endroits méritent un petit détour : le Grand Central Market, un food court à l’ambiance fort sympathique, le Dollar Theater et le Bradbury Building pour leur architecture intéressante.
Notre promenade nous conduit ensuite dans Little Tokyo qui vit presque comme un petit village au milieu de la grande ville.

Si vous êtes amateur de films américains dans lesquels des gentils héros sauvent de pauvres victimes des griffes des affreux méchants vous avez sûrement déjà vu passer la Los Angeles River sur vos écrans ! Je suis sûre que la photo va vous aider à comprendre de quoi je parle !!

Los Angeles River

La journée se poursuit dans le Financial District. Nous y arrivons au moment de la pause déjeuner et nous accommodons aux habitudes des locaux en mangeant notre salade à Grand Park, une esplanade de verdure au milieu des buildings. C’est l’occasion de trouver un coin d’ombre sous les arbres… Nous sommes mi novembre mais il fait encore très chaud à Los Angeles.

Si vous aimez prendre de la hauteur pour observer les villes que vous visitez, je vous conseille de monter en haut de la tour du Civic Center. C’est gratuit et une fois là-haut on prend la mesure de la grandeur de cette ville !

Downtown Los Angeles

La journée se termine avec la visite du plus vieux quartier de Los Angeles, un quartier mexicain donc (puisque la Californie a longtemps fait partie du Mexique). El Pueblo est un de mes endroits préférés de la ville. On y sent enfin une atmosphère singulière, une chose à laquelle se raccrocher, une identité. Il y a un petit marché, des boutiques, de la musique, des restaurants… C’est tout petit, ramassé sur une ou deux rues, avec la plus vieille église de la ville en prime. Un endroit à part !

JOUR 3

Changement d’ambiance pour ce troisième jour puisque nous prenons le chemin de Beverly Hills. Peu importe où l’on s’est promené à Los Angeles, nous avons toujours croisé la route de personnes sans abris… Sauf ici… A Beverly Hills ce n’est pas la précarité qui vous saute à la figure, c’est l’argent, l’opulence. On pourrait presque dire que ça dégouline tellement c’est outrancier. Je n’ai jamais vu autant de boutiques de luxe réunies que le long de Rodeo Drive !
Les trottoirs brillent tant que l’on se croirait dans un parc d’attraction ! C’est le défilé des voitures de luxe et des villas façon magazine en papier glacé (immense portail en fer forgé, tête de lion de chaque côté d’une porte d’entrée de 6 mètres de haut, immenses fenêtres et pelouse façon moquette).

Beverly Hills

Nous quittons Beverly Hills en passant par le Civic Center, un bâtiment Art Déco qui vaut le détour !

Pour le retour nous passons par Melrose Avenue, ses boutiques tendances et ses fresques murales ! Je ne résiste pas à l’envie de me faire prendre en photo devant les ailes d’ange…

Cet après-midi, on se sépare ! Jeff part à Santa Monica pour une cession  »time lapse » avec un photographe professionnel avec qui il est entré en contact via internet !

Une fois les photos dans la boîte nous partons dîner en ville, au Dolby Theater, sur Hollywood Boulevard ! L’endroit est métamorphosé la nuit, rien à voir avec l’ambiance de la journée qui nous avait laissé un sentiment mitigé. Là, ça brille de mille feux, il y a beaucoup plus de monde, de la musique, des comédiens déguisés en supers héros partout et même quelques locaux qui paradent dans leurs vieilles voitures de collection !
Si vous voulez observer tout ça d’un peu plus haut, foncez sur le toit du Dolby Theater !

JOUR 4

Il fait beau, il fait chaud… Le jour idéal pour aller à Santa Monica ! En métro ça prend environ une heure depuis notre appartement mais ça vaut très largement le détour ! Un de nos endroits préférés à Los Angeles !

C’est encore plus magique que dans mon imagination : la mer, les vagues, les longues plages de sable fin et la fameuse jetée qui supporte la fête foraine, la montagne russe, les magasins de souvenirs et les musiciens ! L’ambiance est vraiment à part, presque magique, comme si ce n’était pas réel !

Santa Monica

Sur la plage de Santa Monica, plusieurs installations pour faire de la musculation et des acrobaties en tout genre sont mises à disposition. Jeff en profite pour tout tester, et les gens sont tellement chaleureux qu’un local vient conseiller Jeff sur les meilleures techniques pour progresser !

Nous prenons ensuite la direction de Venice Beach en longeant la plage. Une fois arrivés à destination, l’ambiance familiale de Santa Monica disparaît… A Venice on est plutôt fan du cannabis du  »Doctor Weed » (oui c’est un vrai établissement, je n’invente rien), des diseurs de bonne aventure et des magasins de souvenirs d’un genre particulier ! Si vous cherchez un cadeau original à ramener des Etats-Unis vous pouvez d’ailleurs aller au musée égyptien…

Doctor Weed

Venice Beach est aussi connue pour les différents terrains de sport qui s’y trouvent. Il y a d’abord le terrain de basket avec ses joueurs de deux mètres de haut et la musique qui va bien.
Il y a aussi Muscle Beach et ses machines de musculation où tu vas quand t’es trop content de soulever de la fonte bien lourde pour montrer aux gens qui passent comme tu es fort et puissant dans ton tout petit marcel moulant !
Et puis surtout il y a le skate park ! Et là c’est plus qu’impressionnant ! C’est beau ! C’est vraiment beau ! Et ça donne envie d’enfiler des Vans et de mettre une casquette DC pour faire pareil… (faut un peu de talent aussi) !

Venice Beach Skate Park

Si vous passez à Venice, ne manquez pas le canal, il est si calme et apaisant. Chaque maison est unique, ou presque. Elles ont toutes leur personnalité, des décorations soignées, pensées et originales. Il y a des couleurs partout et c’est du bonheur pour les yeux !

Le retour vers Santa Monica se fait par le même chemin qu’à l’aller, le coucher de soleil en prime. Le ciel est magnifique, tout en rose et orange. De quoi ravir le couple qui se mariait ce soir-là sur la plage… C’était comme dans les films… Une arche de fleurs, le coucher de soleil, des chaises blanches dans le sable, des demoiselles d’honneur habillées à l’identique (et classées par ordre de taille…).

Après toute cette marche il nous fallait bien reprendre un peu d’énergie. C’est chose faite avec un Funnel Cake, une sorte de beignet croisé avec un churros (du gras quoi).

Nous ne pouvions pas partir sans faire une tour de montagnes russes ! Elles n’étaient pas super hautes mais c’était déjà impressionnant une fois au sommet, surtout quand on sait qu’on repose uniquement sur une petite jetée en bois au-dessus de la mer. La vue y était superbe avec toutes les lumières des alentours qui brillaient dans la nuit.

Avant de rentrer nous nous promenons sur la Third Street Promenade, une longue avenue bordée de magasins en tout genre… On ne va pas aux Etats-Unis si on veut faire des économies ça c’est certain !

JOUR 5

Charmed House

Ce matin nous traversons une bonne partie de la ville (j’ai l’impression qu’il faut toujours la traverser de bout en bout quand on veut faire quelque chose) pour aller voir un monument mythique ! Vous connaissez la série Charmed ? Les sœurs Halliwell ? Le livre des ombres ?
Si l’intrigue se déroule à San Francisco, tout est tourné à Los Angeles, soit dans des studios soit près de leur manoir !
Et que dire… ? C’est aussi beau que dans la série !! Et ça me colle un sourire béat sur le visage pour toute la journée !!!

Une fois n’est pas coutume, nous retraversons Los Angeles pour nous rendre au Griffith Observatory. Cet ancien observatoire se trouve sur les hauteurs de la ville et abrite aujourd’hui un musée de l’astronomie. La vue est malheureusement bouchée par la pollution et on ne voit pas si bien qu’on l’avait espéré.

Après quelques courses il est déjà l’heure de rentrer ! C’est la  »magie » de Los Angeles. On y fait vraiment moins de choses en une journée qu’à San Francisco… La ville est tellement grande qu’il faut compter beaucoup plus de temps de transport pour relier les différents endroits.
C’est sans doute aussi ce qui nous a empêché de nous attacher à cette ville et de nous y sentir bien. Tout est trop grand, trop vaste, trop étendu, sans doute pas assez chaleureux. Mais évidemment c’est extrêmement subjectif ! Et nous sommes malgré tout tellement heureux d’avoir eu la chance d’y aller !

JOUR 6

On ne pouvait pas quitter Los Angeles sans visiter au moins un studio de cinéma ! Nous avons choisi Universal qui propose, en plus de la visite des studios de tournage, un parc d’attraction !! Les manèges sont donc tous construits autour de l’univers d’un film (Harry Potter, La Momie, Les Simpsons, Transformers, Jurassic Park, Walking Dead, Les Minions).

Le parc ouvre ses portes à 10h, mais comme nous avions acheté notre billet directement sur le site internet d’Universal (sans passer par des revendeurs intermédiaires), nous avons pu profiter d’une entrée anticipée à 9h pour l’attraction Harry Potter (c’est la dernière arrivée au parc, et donc la plus prisée).
A 8h50 nous sommes prêts, plus excités que jamais ! Ça vous fait ça à vous aussi quand vous vous apprêtez à entrer dans un parc d’attraction ??

Nous étions à Universal à la mi-novembre, une période parfaite pour profiter du parc au maximum ! Il faisait encore beau et plutôt chaud, mais sans la foule des périodes estivales ! Grâce à ça nous avons eu le temps de profiter du parc, plusieurs fois même !
Nous avons fait l’attraction Harry Potter quatre fois (elle était si bien pensée et réalisée), et toutes les autres deux fois !!

Universal Harry Potter

Nous avons également eu tout le temps d’apprécier les spectacles proposés, le premier reprenait le thème du film Water World avec son intrigue, les cascades et les arrosages ! Le second était une présentation des méthodes de création des effets spéciaux au cinéma !

Nous avons évidemment grimpé dans le mini bus qui permet de faire le tour des studios de tournage. Je dois avouer que c’est peut-être ce qui m’a le moins emballée. Les studios sont utilisés en permanence et on ne fait que passer entre des bâtiments sans rien en voir d’autre que la façade. La visite des décors extérieurs était plus intéressante et parfois même impressionnante ! Petite déception toutefois… Les décors qui servent à la série Desperate Housewives étaient utilisés ce jour là et nous n’avons pas pu les voir…

Universal Simpsons

Avant de quitter le parc nous faisons un petit tour dans Springfield (la ville des Simpsons), l’occasion de manger un donut aussi gros que nos têtes et de prendre une photo avec Tahiti Bob !!

Cette journée était magique ! C’est l’effet que me font les parcs d’attraction à chaque fois. Ils me plongent dans un monde merveilleux loin des préoccupations quotidiennes. C’est tellement agréable de replonger en enfance le temps d’une journée et d’évoluer dans un monde qui n’est pas réel… Les gens y sont en général plus heureux, plus souriants, plus détendus. Le bonheur donc !

JOUR 7

C’est notre dernier jour à Los Angeles, et donc notre dernier jour avant de prendre l’avion pour rentrer en France. Nous repassons nous promener dans le centre-ville. Nous commençons par un petit tour au Wells Fargo Museum qui traite de l’histoire de la ruée vers l’or et abrite une diligence d’époque.

Notre journée des musées se poursuit au musée d’art contemporains The Broad. Les œuvres de Wharol, Murakami ou encore Koons y sont exposées. J’ai adoré voir ces œuvres en vrai ! Et Jeff a adoré quand c’était fini !

Nous rentrons assez tôt ce jour là pour boucler nos valises avant le grand départ… Une fois fait, nous prenons la route du Little Pine Restaurant, un établissement vegan créé par le compositeur Moby. Particulièrement impliqué dans la lutte pour la protection des animaux et contre l’antispécisme, il a décidé de reverser l’intégralité des bénéfices de son restaurant à des associations qui œuvrent en faveur du bien être des terriens avec qui nous partageons la planète.

Avant même d’entrer, nous sommes conquis par le dessin sur la façade : la grosse tête de Trump au-dessus d’un gros ‘’Disobey’’ (désobéi en français).

La magie continue et nous nous installons en terrasse pour dîner. Le menu était divin. Vraiment. Des raviolis, une pizza, des crêpes un crumble et une panna cotta… Et on aurait pu en dévorer encore d’avantage si ça avait été possible… !

Nous trinquons à cette année extraordinaire que nous venons de vivre et qui s’achève ce soir à Los Angeles. Un an d’émotions fortes, de remises en question, d’apprentissages, de joies intenses et de bonheur.
Il est maintenant temps de rentrer, le cœur un peu lourd il faut bien le dire, mais tous nos souvenirs sont pour toujours gravés en nous. Nous n’oublierons jamais ce que nous avons vécu et revenons transformés et prêts à réaliser encore plus de rêves.

Nous avons vécu cette expérience à deux mais le blog a existé grâce à vous. Merci de nous avoir suivi cette année et on se retrouve vite pour de nouvelles aventures. Prochaine étape : Lyon ! Pour une nouvelle vie (oui encore… que voulez-vous on ne se refait pas… !).

Retrouvez toutes les photos en suivant ces liens :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *