La gratitude

La gratitude c’est le sentiment qui s’empare de nous lorsque nous sommes reconnaissants pour une belle chose qui nous arrive. Un bienfait reçu de quelqu’un d’autre ou une surprise de la vie, du destin. La gratitude ressentie est le signal que nous envoie notre cerveau pour nous dire que l’instant est précieux et que nous sommes privilégiés de le vivre.
Exprimer sa gratitude revient alors à vivre plus intensément la joie et nous procure d’avantage de bonheur. Nous vivons un beau moment et en le reconnaissant comme tel nous le faisons exister deux fois, nous doublons ses bénéfices. Il y a la joie et la joie de vivre cette joie.
Pratiquer la gratitude revient alors à mettre en lumière toutes les choses précieuses qui habitent notre vie et nous apprend progressivement à nous focaliser d’avantage sur le positif et à rendre le négatif insignifiant. C’est le cercle vertueux de la gratitude.

LA GRATITUDE FAIT DU BIEN

Robert EMMONS, professeur de psychologie à l’Université de Californie ( Thanks ! How Practicing Gratitude Can Make You Happier, Houghton Mifflin, 2008) définit la gratitude comme l’action de reconnaître que des choses se sont alliées, des personnes se sont manifestées pour notre plus grand bonheur. Pourtant, il estime que la plus grande force de la gratitude est de nous faire admettre que le bonheur vient aussi de l’extérieur. Ce qui n’est pas moi, l’autre, m’est indispensable, quelque soit sa forme.

L’autre peut évidemment être une personne. Un ami qui nous aura dit un mot gentil, un membre de la famille qui nous aura apporté son aide, une personne croisée dans la rue qui nous aura simplement souri. Et finalement, en admettant toute la force de bonheur que l’autre peut avoir sur nous alors nous nous renforçons nous-même. Nous comprenons que nous aussi pouvons faire du bien aux autres.

Mais au-delà de l’autre comme personne, il y a toutes ces choses qui nous sont extérieures et pour lesquelles nous pouvons ressentir de la gratitude. Moi j’appelle ça le destin. Cette force qui m’a fait naître dans le bon pays, à la bonne époque, en bonne santé et qui aujourd’hui encore œuvre et fait en sorte que je sois toujours en vie, que je n’ai pas subi d’accident, de maladie…

Il y a tous ces déterminants majeurs que l’on ne maîtrise pas et qui rendent notre vie plus ou moins confortable. Et puis il y a tous les petits événement positifs qu’il nous est donné de vivre sans que l’on s’y attende. Ainsi je ressens de la gratitude lorsque je rencontre de belles personnes, quand j’observe un oiseau rare au détour d’une randonnée, quand le soleil brille après plusieurs jours de pluie, quand mon orchidée fleurit pour la troisième fois, quand je vais me coucher dans un lit chaque soir, quand j’ai à manger dans mon assiette, quand mon chat me câline…

Autant d’instants furtifs qui nous invitent à reconsidérer notre existence et à nous rendre compte de la richesse que nous avons entre les mains et que nous considérons souvent comme acquise. Les autres et les surprises de la vies donnent une valeur toute particulière à notre existence qui, en partie grâce à eux, vaut la peine d’être vécue et savourée.

Tous ces bénéfices de la gratitude sont décuplés et prennent toute leur force lorsque nous exprimons notre reconnaissance.

LES VERTUS DE L’EXPRESSION DE LA GRATITUDE

C’est une chose que de ressentir de la gratitude, c’en est une autre que de l’exprimer. Là encore, la science a son mot à dire. Les études menées sur le sujet s’accordent pour dire que les personnes qui expriment leur gratitude sont plus heureuses et plus généreuses. Parce qu’elles mesurent leur chance, elles sont plus enclines à donner aux autres. Elles résistent mieux à la déprime et aux coups durs de la vie car elles restent plus optimistes et parviennent à rester focaliser sur les choses positives. Et enfin, elles sont moins matérialistes car elles prennent conscience que le bonheur réside plus dans les beaux moments que dans les belles choses.

Et pour cause en exprimant notre gratitude nous nous permettons de vivre une deuxième fois le moment qui a provoqué le sentiment de reconnaissance. Ce qui m’arrive est beau, je le sais et je le dis, je dis merci.
Le sentiment de satisfaction dure alors plus longtemps repoussant considérablement la quête du plus, du nouveau. Nous apprenons à nous satisfaire plus aisément de ce que nous avons puisque nous savons que toutes ces choses, matérielles ou non, nous rendent heureux. Nous perdons ainsi moins de temps à penser à ce que nous n’avons pas.

L’expression de la gratitude est également un exercice très utile pour se redonner de l’espoir dans les moments de doute ou de baisse de moral. En effet, le cerveau a une tendance naturelle à se concentrer sur ce qui ne va pas plutôt que sur ce qui va. C’est un réflexe d’auto-défense. En identifiant les dangers le cerveau s’en protège et ne se laisse pas surprendre.
Mais, en nous concentrant sur le positif nous reconsidérons nos tracas, ils nous semblent rapidement peu importants et nous retrouvons de la motivation en nous rendons compte que les choses ne vont finalement pas si mal.

EXPRIMER SA GRATITUDE EN PRATIQUE

Pour que l’expression de la gratitude soit réellement bénéfique il faut aller plus loin que le simple merci que nous lançons tous sans plus y réfléchir au cours de nos journées. Je mets personnellement en pratique deux techniques que j’ai découvert il y a quelques temps maintenant et qui, je trouve, font leurs preuves si on s’y applique avec amour.

La première est d’exprimer sa reconnaissance immédiatement au moment où on la ressent. Cela peut se faire à voix haute en s’adressant directement à la personne qui nous procure ce sentiment ou aux choses qui nous rendent heureux. Pourquoi ne pas dire merci lorsque l’on observe un beau paysage après une longue randonnée par exemple.
Si l’on ose pas s’exprimer tout fort, il est également très bénéfique de formuler sa gratitude dans sa tête. Par ce moyen nous accordons au moment sa valeur toute particulière et nous savourons son caractère précieux.

La deuxième méthode consiste à tenir un journal de gratitude dans lequel on consigne tous ces beaux moments qui nous font du bien. L’idée est de s’y atteler quand l’envie s’en fait sentir, sous la forme qui nous fait le plus de bien.
Je le fais quand j’en ressens le besoin, parfois tous les jours, parfois jamais pendant longtemps. Je ne me force pas à écrire de longues phrases. Parfois simplement quelques mots, sans forme particulière. Et parfois plus longuement, en décrivant tous les détails d’un beau moment.
C’est comme si écrire rendait les sentiments plus réels, plus vivants. Alors le carnet de gratitude devient un livre des plus beaux moments et souvenirs de la vie, celui qu’on appréciera peut-être de relire un jour.

Et puis j’aime beaucoup terminer chaque année en prenant le temps de me remémorer tous les plus beaux instants des mois qui viennent de s’écouler. En plus de la joie qu’il procure, cet exercice est très révélateur de ce qui est plus important pour nous, de ce qui nous rend le plus heureux, et donc de ce qu’il faut cultiver pour que cela continue.
Il est alors possible de prendre des résolutions plus en accord avec nos sentiments profonds et ainsi de commencer l’année de la meilleure des façons.

ET FINALEMENT S’EMERVEILLER DE TOUT POUR ETRE HEUREUX DE PRESQUE RIEN

La gratitude nous entraîne donc dans un cercle vertueux, celui d’une vie plus positive. En relevant toutes les belles choses de nos vies nous apprenons à en voir encore plus et à déceler le bonheur partout où il se trouve.

Tout peut alors devenir une source de joie et de gratitude… Un oiseau, un sourire, une jolie couleur dans le ciel, un beau livre, une petite attention… On s’émerveille alors de tout, même des choses quotidiennes que l’on ne voyait plus. On lève le nez de la route, on regarde autour de soi et on mesure sa chance. On s’arrête pour savourer la chaleur du soleil sur notre visage, pour regarder notre famille rire le soir de Noël, pour respirer…

En disant merci on se sent plus privilégié car on mesure tout ce que l’on possède de matériel mais surtout d’immatériel. Parce que les objets passent mais les souvenirs et les sourires restent pour toujours si on sait les apprécier à leur juste valeur.

Si cet article vous a plu, je ne peux que vous conseiller de jeter un œil à 3 kifs par jours, de Florence SERVAN-SCHREIBER qui regorge de bons conseils pour mettre tout ce bonheur en pratique. Et nous on se retrouve très vite dans un autre article !!

1 Commentaire

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *